Partagez|

Corvée de courses ! [pv Sixteen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Yukio Okumura



Yukio Okumura

Corvée de courses ! [pv Sixteen] 904482ouvremoi
Messages : 38
Date d'inscription : 10/01/2014

Corvée de courses ! [pv Sixteen] Empty
MessageSujet: Corvée de courses ! [pv Sixteen] Corvée de courses ! [pv Sixteen] EmptyLun 20 Jan - 17:21

On était samedi après-midi et par conséquent, il n'y avait pas cours. Cela signifiait aussi que c'était le jour des courses. Yukio poussa un soupir agacé alors qu'il s'emparait du sac qui lui servirait à transporter ses futures acquisitions. Pourtant, Rin était sensé s'occuper de cette corvée, aujourd'hui. Oui, mais cet idiot n'était pas là. Disparu. Comme par hasard. Ah, disparaître, ça, il savait faire ! Et bizarrement à chaque fois qu'il fallait faire quelque chose de déplaisant. Comme se rendre au centre commercial un samedi après-midi. Tout le monde y allait à ce moment-là, mais en même temps, c'était le seul jour où la plupart pouvaient s'adonner à une telle activité. Yukio ne comprendrait jamais ceux qui adoraient faire les boutiques et passer des heures dans cet endroit bondé. Rien que de penser aux bousculades et autres prises de tête, il se sentait épuisé. Rin allait le lui payer en temps voulu, il pouvait en être sûr !

En plus, le temps se rafraichissait, il fallait donc bien se couvrir. Le brun quitta enfin le dortoir qu'il partageait avec son frère, puis, l'enceinte de l'académie pour prendre la direction du centre-ville et plus précisément du centre commercial. Comme il s'y était attendu, il y avait vraiment beaucoup de monde. Trop de monde. Il lâcha un nouveau soupir en se dirigeant vers l'entrée, non sans esquiver quelques personnes pressées. Courage, Yukio ! Tu dois y aller si tu veux avoir à manger ce soir ! Parce que bon, même si Rin était un véritable idiot totalement irresponsable, il savait faire la cuisine et concocter de délicieux plats tous les jours.
Bref, une fois à l'intérieur, il se rendit vers le supermarché et sortit sa liste de sa poche. Il avait tout noté en détail et étudiait à présent attentivement cette liste, planté au milieu du passage. Cela ne plut pas à une grosse bonne-femme qui lui cria limite dessus, lui ordonnant de bouger. Yukio se sentit rougir d'embarras et se décala, lâchant un énième soupir au passage.

Et puis, il se mit en quête des articles dont il avait besoin. Ce ne fut pas de tout repos avec tout ce monde et Yukio ne fut pas mécontent lorsqu'il arriva enfin à la caisse.
Une fois les articles passés et emballés, il paya en affichant un air satisfait. Il avait calculé le montant exact au centime près. Pas de dépenses inutiles donc. Finalement, il avait mieux valu que Rin n'y soit pas allé car ce dernier dépensait toujours trop et après, le budget était tout chamboulé et il fallait tout recalculer !
Quoiqu'il en soit, quelques instants plus tard, Yukio quitta le supermarché et traversa la galerie marchande d'un pas rapide pour se rendre à la sortie. Sauf qu'inévitablement, quelqu'un le bouscula. Si ça n'avait été que ça ! La bousculade avait été tellement violente et inattendue que Yukio fit tomber son sac et presque tout son contenu se déversa par terre. Et merde ! En plus, les gens ne faisaient pas attention et manquaient de tout écraser. Ce ne fut qu'au prix d'un gros effort qu'il parvint à sauver ses achats, mais ça l'avait épuisé. Rin, tu vas me le payer !

N'en pouvant plus, il se laissa tomber sur un banc miraculeusement libre et prit une profonde inspiration. Bon sang ! C'était le parcours du combattant ici ! Pire que de combattre un démon ! Là au moins, il était dans son élément ! Ici, il se sentait totalement perdu et impuissant. Il ferma un moment les yeux, se disant qu'il aurait quand même bien besoin de se détendre. C'était une pensée plutôt inhabituelle quand on savait qu'il ne se reposait presque jamais. Mais là, il n'était pas loin de péter un câble. Les courses avaient été la goutte d'eau qui avait fini par faire déborder le vase.
Alors, déterminé, il attrapa son sac, se leva et se dirigea vers le coin détente du centre commercial. On y trouvait entre autres des fauteuils très confortables qui offraient en plus un massage aux clients. Si Rin le voyait, il se foutrait de sa gueule, mais heureusement, il n'était pas là !

Au bout de quelques minutes, un fauteuil se libéra et Yukio s'y installa en soupirant d'aise, cette fois. Il démarra le massage et ferma les yeux. Peu de temps après, il était profondément endormi, la bouche grande ouverte et un filet de bave menaçant de couler à tout moment. Il ne savait pas combien de temps il était resté ainsi, mais il se réveilla finalement à cause d'un bruit suspect non loin de là. Il ouvrit les yeux pour découvrir quelqu'un en train de fouiller dans son sac. Yukio fut immédiatement sur pieds et interpela l'homme qui devait avoir une vingtaine d'années. Ce dernier finit par prendre tout le sac avant de s'enfuir en courant, Yukio sur les talons. Et voilà une course-poursuite dans le centre commercial. Jusqu'à ce que celle-ci soit coupée court par une collision. Inévitable. Yukio venait de foncer droit sur un homme vraiment, mais vraiment très imposant. Le choc le fit tomber en arrière, sur les fesses. Le bonhomme lui lança un regard noir avant de poursuivre son chemin, mais celui qui lui avait volé son sac n'était nulle part en vue. Dépité, Yukio resta assis par terre comme un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Sixteen



Sixteen

Corvée de courses ! [pv Sixteen] 904482ouvremoi
Messages : 41
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 25
Localisation : Nulle part.

Corvée de courses ! [pv Sixteen] Empty
MessageSujet: Re: Corvée de courses ! [pv Sixteen] Corvée de courses ! [pv Sixteen] EmptyDim 26 Jan - 12:32

    Le samedi était un véritable enfer ! Oui et je pèse mes mots ! J'étais obligée, obligée d'aller à cette Académie, l'école des exorcistes mais bon, j'ai envie de dire que je ne sais absolument pas où c'était, même avec l'itinéraire, je n'y arrive pas. C'était comme ça, je ne pouvais pas trouver mon chemin tout seule et puis, ce n'était pas avec tout ce monde que j'allais y parvenir. Au moins j'étais en ville, il faisait assez froid et je n'étais pas spécialement habillée pour y faire face. Mes vêtements habituels c'est-à-dire, ma jupe, mon corset, une cape, et mon épée. Bref. J'avouais que je ne passais pas inaperçue. Les adultes me regardant comme si je sortais d'un cirque, et les enfants me regardant comme si j'étais une super héroïne. Je leur souriais. Après tout, même si j'étais en colère de devoir suivre des ordres contre lesquels je suis contre, les habitants de cette ville y étaient pour rien. J'étais fatiguée, trop de monde tue le monde, je n'en pouvais plus mais m'engagea tout de même dans un petit magasin afin de prendre une petite collation avant de reprendre mon voyage vers l'Académie de la Croix Vraie. Je n'étais pas certaine d'y arriver avant l'aube, mais bon, je devais au moins essayer et ce, sans abandonner en cours de route. Cela ne me ressemble pas, j'y arriverais même si je dois y passer la nuit. Même si les gens poussent, bousculent, râlent tout ce qu'ils peuvent.

    Je soupirais, allant chercher de l'eau mais aussi une petite viennoiserie. Un pain au chocolat pour redonner force et courage ! Je souriais au commerçant, lui payant son dû et allant m'asseoir dans la galerie marchande, sur un petit banc. Je regardais les passants, me demandant si je pouvais leur demander mon chemin, ils devaient bien savoir comment me rendre à l'école. Je soupirais, mangeant tout tranquillement, buvant un peu, mon sac sur le dos, le surveillant à cause de ce trop plein de monde. Comment les gens pouvaient-ils aimer faire les magasins le samedi ? Je ne comprenais pas. De temps en temps je pouvais voir des personnes qui, comme moi, n'appréciaient pas d'être en ce lieu bondé de monde. Je les comprenais, je compatissais même à leur malheur. J'adressais une petite prière pour eux, espérant que tout ce passe bien pour eux.

    Je restais là, à regarder défiler les passants, tous plus ou moins sur les nerfs... J'avais simplement envie de voir des sourires sur les visages, et les voir tous si sérieux, si tristes ou en colère, cela m'énervais au plus haut point. La seule pointe d'espoir que je voyais était dans les yeux, les gestes d'enfants. D'ailleurs, l'un d'eux vins me voir, se plantant juste en face de moi, souriant, les yeux brillants comme s'il pouvait voir ce que d'autres ne pouvaient pas. Je lui souris alors, lui prenant la main et cherchant tranquillement sa maman ou son papa. Une personne affolée d'avoir perdue son enfant se fit rapidement entendre. Nous nous approchâmes d'elle. Je ne pouvais pas dire que nous avions parler pendant ce laps de temps, non, il était là tout simplement, cet enfant brillant d'un cœur pur. Le rendant à sa maman, je lui fis un signe de la main, mon cœur se réchauffant doucement, apaisée, contente. J'allais devoir reprendre mon chemin.

    C'est là en sortant que je vis un homme passer avec un paquet et un autre lui courir après. Un vol ? Peut-être... En tout cas, je me mis à courir aussi, espérant trouver une réponse à cette question. S'il n'y avait rien eu, tant mieux, je me serai sans doute fourvoyée, mais s'il s'était réellement passé quelque chose, alors, je pourrais peut-être aider...
    Le second homme en percuta alors un autre, bien plus imposant qui le regardait d'un œil mauvais. Je me rapprochais, craignant un peu pour la santé du jeune homme à lunettes qui fini par s'asseoir en plein milieu du passage en soupirant. Il semblait tout à fait dépité et dans un sens je le comprenais. Il avait comme échoué dans sa mission de trouver et arrêter cet homme.

    Je m'avançais vers lui, posant une main qui se voulait douce, chaleureuse, sur son épaule, puis je lui souris.


    « Je peux vous aider ? Ne restez donc pas par terre, vous risquerez de vous faire rentrer dedans... », lui dis-je en lui tendant la main afin de l'aider à se remettre debout. A présent que pouvais-je faire pour lui... ? Peut-être pas grand chose mais j'allais essayer. « Je m'appelle Sixteen...et vous ? ». Se présenter était une bonne manière pour commencer à faire connaissance non ? Tout le monde passait devant nous, sans même nous porter le moindre regard, la moindre attention. Une société individualiste qui me peinait beaucoup. Je soupirais intérieurement, laissant de côté pour le moment ma propre mission pour venir en aide à ce jeune homme qui semblait avoir besoin d'aide...
Revenir en haut Aller en bas
Yukio Okumura



Yukio Okumura

Corvée de courses ! [pv Sixteen] 904482ouvremoi
Messages : 38
Date d'inscription : 10/01/2014

Corvée de courses ! [pv Sixteen] Empty
MessageSujet: Re: Corvée de courses ! [pv Sixteen] Corvée de courses ! [pv Sixteen] EmptyDim 2 Fév - 17:45

Yukio n'arrivait pas à croire qu'il avait fait tout ça pour rien. Il avait courageusement lutté contre la masse de gens pour faire ses courses et les voilà qui s'envolaient avec un individu des plus louches ! Et son argent aussi. Il soupira, ne parvenant pas à se décider à se lever. C'en était trop. Une fois rentré, il allait faire la morale à son frère et le forcer à faire les courses la prochaine fois et les fois d'avant ! Alors qu'il était toujours assis par terre, en plein milieu du passage, et que les gens l'évitaient tout en poursuivant leur chemin, il sentit soudain une main sur son épaule. Hein ? Quoi ? Il leva vivement la tête pour apercevoir une jeune fille aux cheveux bleus. Elle avait le visage doux et il émanait une grande gentillesse d'elle. Le jeune homme la regarda un instant, surpris. Elle était habillée d'une façon très singulière, mais c'était pas mal et ça sortait de l'ordinaire.

Elle lui demanda s'il avait besoin d'aide, ajoutant qu'il ne devrait pas rester là sous peine de se faire rentrer dedans. Yukio secoua la tête et esquissa un petit sourire gêné alors qu'il attrapa la main tendue pour se relever. Aussitôt sur pieds, il relâcha la main de l'inconnue qui se présenta alors sous le nom de Sixteen. Quel nom étrange ! Yukio réajusta ses lunettes, puis sourit de façon plus sincère à la jeune fille.

"Enchanté. Je m'appelle Yukio. Vous n'auriez pas vu un type s'enfuir avec un sac de courses par hasard ?"

Parce qu'il s'attendait sérieusement à ce que sa nouvelle connaissance réponde par l'affirmative et sorte même son sac comme par magie pour le lui rendre ? Non, bien sûr que non. Yukio n'était pas si naïf quand même. Il poussa un petit soupir.

"On m'a volé mes courses. J'ai passé des heures ici pour rien !"

Lorsqu'il se rendit compte qu'il était en train de s'énerver face à quelqu'un qu'il ne connaissait pas, il se sentit gêné et détourna un instant le regard en se frottant la nuque.

"Désolé. Vous n'y êtes pour rien. Dites-moi...Sixteen, c'est ça ? Que diriez-vous d'aller boire quelque chose ? Histoire de vous remercier pour votre aide...et puis j'aurais bien besoin de me désaltérer, pas vous ?"

Sans attendre la réponse de la jeune fille, il se dirigea vers le café le plus proche. Heureusement, il semblait y avoir au moins une table de libre. Depuis quand invitait-il des inconnus au juste ? En même temps, c'était la moindre des choses...
Revenir en haut Aller en bas
Sixteen



Sixteen

Corvée de courses ! [pv Sixteen] 904482ouvremoi
Messages : 41
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 25
Localisation : Nulle part.

Corvée de courses ! [pv Sixteen] Empty
MessageSujet: Re: Corvée de courses ! [pv Sixteen] Corvée de courses ! [pv Sixteen] EmptySam 15 Fév - 20:24

    Je ne pouvais pas laisser une personne innocente de la sorte, non, ce n'était pas bien et puis je m'en voudrais beaucoup. Déjà que je n'avais pas pu arrêter le voleur de courses, je pouvais au moins m'assurer que le jeune homme allait bien et n'allait pas trop déprimer de sa perte du jour.
    Je me présentais alors, gentiment, lui proposant de l'aide pour se relever, puis attendis qu'il réagisse. Il s'appelait Yukio et me demanda alors si je n'avais pas vu une personne s'enfuir avec son sac de courses. Malheureusement ce n'était pas réellement le cas, disons que vu le temps qui venait de s'écouler entre ce que j'avais vu et la présente discussion, le voleur avait sans doute eu le temps de se fondre dans la foule. Il avait passé de nombreuses heures dans la foule et il n'avait plus rien. Le pauvre, je compatissais vraiment et me demandais si je pouvais l'aider en quoi que ce soit, lorsqu'il me proposa d'aller boire un coup avec lui et il commença à partir. Je ne pouvais décidément pas le laisser tout seul et puis peut-être que j'arriverai à trouver une bonne idée pour l'aider mais aussi pour me rendre à l'Académie.

    Je le suivais alors dans un petit café et m'asseyais en face de ce Yukio, la table était plutôt à écart, chose pas forcément facile dans un petit local, mais au moins je me sentais un peu plus à mon aise, mais que faire à cet instant pour ce jeune homme ? Est-ce que c'était bien de le suivre et de me faire inviter alors qu'il venait de perdre l'intégralité de ses courses.

    Un serveur vint alors nous donner la carte des produits proposés puis s'en alla avec un grand sourire sur le visage. Il était amical et commercial aussi, un bon petit serveur donc. Je regardais alors la carte mais aussi mon compagnon, le zieutant de temps à autre tout en essayant de choisir une boisson. Je n'avais pas prononcé le moindre mot depuis que nous étions assis. Je ne savais pas quoi dire là tout de suite, dans ces moments là on devait faire quoi ? Aucune idée. M'enfin, notre serveur revint, toujours « joyeux » et je commandais une limonade et écoutais attentivement la commande de Yukio. Après tout, c'était un moyen comme un autre d'après à mieux le connaître.


    « Yukio-san... Vous pensez pouvoir reconnaître votre voleur si on se met à sa recherche dans le secteur ? Ou vous avez encore assez d'argent pour refaire quelques courses ? Que voulez-vous faire ? », lui demandais-je essayant d'entamer une conversation avec lui, m'y prenant sans doute très mal, mais tant pis, on faisait comme on pouvait dans la vie ! On nous apporta alors notre commande et je souriais à notre serveur mais aussi à Yukio. Puis je pensais à ma propre mission, me demandant si j'allais parvenir à mon nouveau lieu d'habitation avant le lendemain. Vu comment c'était parti, je n'allais pas y arriver d'ailleurs... Je bus alors une gorgée de ma limonade, tout en soupirant un peu, légèrement déprimée par la situation, pas à cause du jeune homme en face de moi. Non, mais plutôt parce que je détestais avoir à me déplacer sans personne qui connaisse le chemin.

    « Pourquoi faut-il que je déménage moi ? », soupirais-je à voix basse...

_________________
Corvée de courses ! [pv Sixteen] Kqa3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Corvée de courses ! [pv Sixteen] 904482ouvremoi

Corvée de courses ! [pv Sixteen] Empty
MessageSujet: Re: Corvée de courses ! [pv Sixteen] Corvée de courses ! [pv Sixteen] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Corvée de courses ! [pv Sixteen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» La corrida
» LA COURSE CAMARGUAISE
» [FB][Solo] Faire les courses, ça rend nostalgique
» Courses party ■ Chuck&Adam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ao no Exorcist :: Assiah :: La ville :: Centre commercial-